Comment négocier le prix d’une maison?

La négociation du prix d’un bien est souvent délicate, mais reste indispensable pour garantir la réussite de votre projet immobilier. En effet, durant l’achat d’une maison ancienne, la marge de négociation peut aller de 0% à 50% selon les cas. Voici quelques conseils afin de négocier le prix d’une maison.


Pour négocier efficacement le prix d’une maison, il faut prendre en compte le prix du marché, les travaux à effectuer, ainsi que les marges pratiquées habituellement. Se faire accompagner d’un professionnel de l’immobilier est un atout non-négligeable!

Prendre en compte le prix du marché


La première étape avant d’entamer la négociation du prix immobilier est de se renseigner sur les prix du marché local. Vous pouvez vous informer sur le prix moyen de biens similaires en terme de taille et d’emplacement. En ayant connaissance des prix de l’immobilier local, vous pourrez tout d’abord évaluer le
juste prix du bien. D’autre part, vous pourrez proposer un nouveau prix raisonnable, basé sur des arguments solides et fondés.

Prendre en compte les travaux


Les coûts additionnels qui surviendront après l’achat du bien doivent également être pris en considération au moment de la négociation du prix de votre maison. Les travaux qui devront être réalisés après la vente sont l’un des premiers motifs de négociation du prix d’un bien immobilier. Afin d’estimer le coût généré par d’éventuels travaux, examinez en détail les conclusions des experts dans le
dossier de diagnostics techniques (DDT). Prenez en compte les travaux de réhabilitation, de confort et d’esthétique. Pensez également à vérifier tous les aspects du bien : gaz, électricité, plomberie, toiture…

Prendre en compte les marges habituelles


Un autre élément à prendre en compte au moment de négocier le prix d’une maison est la marge de négociation qui se pratique habituellement. Il s’agit de la différence entre le prix annoncé et le prix de vente. Les marges de négociation habituellement pratiquées varient en fonction des types de biens et des zones géographiques. La marge est plus faible pour les appartements et dans les grandes villes alors qu’elle sera plus importante pour les maisons en zone rurale. En septembre 2018, la marge de négociation moyenne pour une maison s’élevait à 4,8% du prix d’origine, et à 3,3% pour un appartement.

Pourquoi être accompagné d’un professionnel ?


Négocier un achat immobilier entre particuliers peut parfois être assez difficile, notamment pour les néophytes en matière d’immobilier. Faire appel à un professionnel pour négocier le prix d’une maison peut donc être essentiel. Vous bénéficierez tout d’abord d’un avis extérieur de la part d’un spécialiste du marché de l’immobilier local. Cet agent pourra vous orienter dans la nouvelle proposition de prix, vous aider à argumenter votre négociation et vous donner confiance lors de cette étape cruciale. L’accompagnement par un professionnel vous apporte donc la garantie d’une négociation efficace et sûre.


Chez Oward, nous donnons le pouvoir à l’acquéreur. L’investisseur juge le montant qu’il est prêt à payer pour un bien immobilier, et fait son offre en fonction. Le prix du marché ne lui est pas imposé par Oward ou par le vendeur.

>> Je teste gratuitement <<

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *